Session / Séance 1c: Lecture recitals / Récitals commentés

Session / Séance 1c: Lecture recitals / Récitals commentés
Wednesday June 1 / Mercredi le 1 juin
9.00 – 10.30 am 
Eckhardt-Gramatté Hall, Rozsa Centre
Chair / Président : Marilyn Engle, University of Calgary

The piano cycle Métopes by Polish composer Karol Szymanowski / Le cycle pour piano Métopes, du compositeur polonais Karol Szymanowski
Mikolaj Warszynski, University of Montreal

This lecture-recital will focus on the analysis of the piano cycle, Métopes, Op.29 (1915), by the twentieth-century Polish composer, Karol Szymanowski. As a result of his voyages to the Mediterranean in 1914, the fascination with classical antiquity and eastern cultures led to the creation of Szymanowski’s unique compositional idiom in the works of 1914-18. Alongside the profusion of musical influences within the European milieu before the First World War, Szymanowski draws on a variety of ‘exotic’ sources. Much of the difficulty in analysing the harmony of the Métopes stems from the fact that Szymanowski made a unique synthesis of very different stylistic worlds. The polarities expressed in the music of Debussy and Schoenberg, seek a resolution in the expression of Szymanowski’s Métopes – in this work, the ‘impressionist’ aesthetic is developed within a higher harmonic complexity found in Debussy, resulting in a highly intractable density of dissonance bordering on Schoenbergian provenance. 

Le présent récital commenté porte sur l’analyse du cycle pour piano Métopes, op. 29 (1915), du compositeur polonais du XXe siècle Karol Szymanowski. Ce dernier a tiré de ses voyages en Méditerranée, effectués en 1914, une fascination pour l’Antiquité classique et les cultures orientales, ce qui l’a conduit à créer un idiome compositionnel singulier dans les œuvres qu’il a écrites de 1914 à 1918. Parallèlement à la profusion d’influences musicales dans le milieu européen antérieur à la Première Guerre mondiale, Szymanowski a puisé à une variété de sources « exotiques ». La difficulté que présente l’analyse de l’harmonie des Métopes provient en majeure partie du fait que Szymanowski a réalisé sa propre synthèse d’univers stylistiques très hétéroclites. Les polarités matérialisées dans les musiques de Debussy et de Schoenberg cherchent une résolution dans l’expression des Métopes de Szymanowski, dans lesquelles l’esthétique « impressionniste » s’élabore à l’intérieur d’une grande complexité harmonique, comme chez Debussy. Il en résulte une densité inextricable de la dissonance, proche de la source schoenbergienne. 

 

Amanda Maier’s life and career / La vie et la carrière d’Amanda Maier
Jennifer Martyn, University of Toronto

Amanda Maier (1853-1894) was a violin soloist and composer in an era when these fields were dominated by men. A graduate of the Stockholm Conservatory, Maier appeared as a soloist with the Gewandhaus Orchestra and completed three major recital tours throughout Scandinavia. Several of her compositions were published. Notwithstanding her formidable achievements, Maier is relatively unknown to today’s performers and scholars. This presentation will center on Maier’s career as a violinist. Maier was a highly skilled violinist and her experiences as a professional performer can shed light on the experiences of other female violinists of that era, a subject that is underrepresented in scholarly literature. The presentation will conclude with a performance of Maier’s Violin Sonata in b minor. This research is part of a larger study of Maier’s life and career, as well as her relationships with leading musicians of the era. 

Amanda Maier (1853-1894) était violoniste et compositrice, à une époque où ces domaines étaient surtout réservés aux hommes. Diplômée du Conservatoire de Stockholm, Maier s’est produite comme soliste avec l’Orchestre du Gewandhaus et a effectué trois tournées majeures de récitals en Scandinavie. Plusieurs de ses compositions ont été publiées. En dépit de ses impressionnantes réalisations, Maier demeure relativement inconnue des interprètes et des chercheurs actuels. La présente communication se concentre sur la carrière de violoniste d’Amanda Maier, une instrumentiste de premier plan. De plus, son bagage d’interprète professionnelle est susceptible d’apporter un éclairage sur l’expérience d’autres violonistes féminines de cette période, un sujet sous-représenté dans la littérature scientifique. L’audition de la Sonate pour violon en si mineur conclura ce récital commenté. La présente recherche s’inscrit dans une étude plus fouillée sur la vie et la carrière de Maier, de même que sur ses relations avec les principaux musiciens de l’heure. 

MusCan Office

MusCan is led by a committed community of volunteers from across Canada. You can contact our secretariat by mail, phone, or email.

10 Morrow Avenue, Suite 202
Toronto, ON
M6R 2J1
Canada
416-538-1650
office [AT] muscan.org