Session / Séance 3b: Popular Music in French Canada / Musique populaire au Canada français
Wednesday June 1 / Mercredi le 1 juin
2.00 – 4.00 pm
CH F214
Chair / Président : Serge Lacasse, Université Laval

La patrimonialisation de la chanson country-western comme prisme des hiérarchies culturelles au Québec / Conferring heritage status on country-western song as a reflection of Quebec’s cultural hierarchies
Catherine Lefrançois, Université Laval

La chanson country-western québécoise fait l’objet d’une patrimonialisation récente. Comment s’opère-t-elle ? Quelle est l’axiologie qui la sous-tend ?
À travers des sources sonores et textuelles ont été analysés les enregistrements, leur mise en contexte ainsi que le discours sur les artistes concernés. Trois conclusions se dessinent. Premièrement, la patrimonialisation semble se faire sans considération pour les règles internes du genre. Deuxièmement, l’appartenance des artistes à la classe ouvrière et leur statut d’amateur est mise en scène dans des entrevues (Godin 1965) et dans des textes académiques (Lacourcière 1960) et servent de caution à la patrimonialisation. Finalement, on constate une totale impasse sur leur statut d’auteur-compositeur-interprète, ce qui reconduit leur exclusion du domaine de la « chanson québécoise ».
Ces conclusions nous permettent d’envisager le patrimoine en tant que lieu de pouvoir où sont reconduites des hiérarchies culturelles. Ces travaux s’inscrivent dans des préoccupations récentes sur la patrimonialisation et l’archivage des musiques populaires (Guedj 2010 ; Knifton 2012) et ouvrent un chantier inédit sur la chanson country-western québécoise.

Quebec country-western song has recently been conferred heritage status. How does this function? What is the underlying axiology?
The recordings, their contextualization, as well as the discourse about the artists involved were analyzed using audio and text-based sources. Three conclusions have emerged. Firstly, the conferring of heritage status seems to be done without consideration of the internal rules of the genre. Secondly, the artists’ working class and amateur status is highlighted in interviews (Godin 1965) and scholarly writing (Lacourcière 1960), which serves as a cautionary tale in relation to heritage status. Finally, we have observed a total stalemate as to their status as singer-songwriters, which reaffirms their exclusion in the area of “Quebec song” (chanson québécoise).
These conclusions enable us to view heritage as centre of power that reinforces cultural hierarchies. This work relates to recent concerns about the conferring of heritage status and the archiving of popular music (Guedj 2010; Knifton 2012) and opens a yet unexplored area of Quebec country-western song.

 

Ethnographie d’un projet de recherche-création : Éléments pour une compréhension des pratiques collaboratives en musique / Ethnography of a research-creation project: elements for understanding collaborative practices in music
Ariane Couture, Université Laval

La recherche-création est une interdiscipline combinant recherche universitaire (analyse scientifique, expérimentation) et réalisation artistique – les deux étant intrinsèquement liées. Cette approche repose sur la combinaison de compétences diverses (celle du musicologue, du chercheur-créateur ou du musicien) mises au service d’un projet commun et n'est donc plus uniquement centrée sur l'individu singulier. Cette manière d’appréhender la recherche-création ouvre de nouvelles perspectives de recherche et avenues méthodologiques, tout en permettant d’interroger le fonctionnement même de la recherche-création et le rôle et les responsabilités des acteurs dans la coordination et l’achèvement des projets de recherche-création.
Cette conférence présentera les résultats des observations de terrain et des entrevues effectués pendant la mise sur pied d’une comédie musicale. Ce projet a impliqué une diversité d’acteurs tant pour la recherche scientifique que pour la production artistique. Par conséquent, il a été possible de répertorier des formes d’ententes et des manières de faire qui, reposant sur des conventions manifestes ou tacites, mettent en lumière les pratiques collaboratives en recherche-création.

Research-creation is an “interdiscipline” that combines university research (scholarly analysis, experimentation) and artistic production – the two being intrinsically linked. This approach rests on the combination of diverse skills (of the musicologist, researcher-creator, or musician) all in the service of a shared project, and is thus no longer centered on a single individual. This manner of approaching research-creation opens new research angles and methodological avenues, while allowing for questioning the very manner in which research-creation functions, as well as the role and responsibilities of those active in the coordination and completion of research-creation projects.
This paper will present the results of field observations and interviews conducted during the mounting of a musical theatre production. This project involved a variety of participants as much for scholarly research as for artistic production. Consequently, it was possible to create a repertoire of types of agreements and ways of operating that, based on stated or understood conventions, shed light on collaborative practices in research-creation.  

 

Étude du discours journalistique dans la construction de la scène musicale montréalaise / Study of journalistic discourse in the construction of the Montreal music scene
Ariane Gruet-Pelchat, Université Laval

Ce projet de communication vise à faire une analyse de l'évolution du discours journalistique sur la musique alternative dans les publications indépendantes québécoises (fanzines) depuis 1980. Il permettra de comprendre de quelle façon cette scène musicale est devenue une véritable industrie alternative en 2015, en plus de mettre en relief les mécanismes et les processus de différenciation qui entrent en jeu dans la construction d'une scène ou d'une communauté musicale. Cette recherche est particulièrement pertinente à l'heure où les médias spécialisés ont presque disparu au profit des agrégateurs de contenu et où la frontière entre musique « underground » et « commerciale » est plus fluide que jamais.

This paper aims to provide an analysis of the evolution of journalistic discourse about alternative music in independent Quebec publications (fanzines) since 1980. This will allow us to understand how this music scene has become a veritable alternative industry in 2015, and will also highlight the mechanisms and differentiation processes that play a role in the building of a music scene or community. This research is particularly relevant at a time when specialized media outlets have nearly disappeared in favour of content aggregators, and when the border between “underground” and “commercial” music is more fluid than ever. 

MusCan Office

MusCan is led by a committed community of volunteers from across Canada. You can contact our secretariat by mail, phone, or email.

10 Morrow Avenue, Suite 202
Toronto, ON
M6R 2J1
Canada
416-538-1650
office [AT] muscan.org