Session / Séance 6b: Canadiana II / Canadiana II
Thursday June 2 / Jeudi le 2 juin
2.00 – 4.00 pm
CH F214
Chair / Président : James Harley, University of Guelph

A Canadian in Paris: whole-tone collections, residual tonality and form in Rodolphe Mathieu's String Quartet (1920) / Un Canadien à Paris : sonorités de l'échelle par tons, tonalité résiduelle et forme hybride dans le Quatuor à cordes de Rodolphe Mathieu
David Byrne, University of Manitoba

The works of Rodolphe Mathieu are perhaps the most innovative in early 20th-century Canadian music.  His pitch language reflects influences from Debussy and Ravel to Scriabin and Schoenberg.  This study of Mathieu’s String Quartet (1920) focuses on the referential use of whole-tone sonorities, the residual presence of dominant/tonic functionality, and their implications for the work’s form.  Most of the thematic material features the semitones and tritones of the initial motive, which is treated as a Grundgestalt.   While surface-level harmonies are of various types, chords from the whole-tone collection on C punctuate significant moments of departure and arrival.  Sonorities from the other whole-tone collection project a quasi-tonal fifth relationship between G and C that becomes increasingly salient as the work proceeds.  Both features help to define the form of the Quartet, which eschews exact repetition and thematic recall.  My analysis proposes a large three-part structure that displays elements of sonata form.  

Les œuvres de Rodolphe Mathieu (1890-1962) sont peut-être les plus innovantes de la musique canadienne du début du 20e siècle. Sa façon d'organiser les hauteurs reflète des influences allant de Debussy et Ravel jusqu'à Scriabine et Schoenberg. Cette analyse du Quatuor à cordes de Mathieu (1920) se penche sur l'usage référentiel de sonorités de l'échelle par tons, sur la présence résiduelle des fonctionnalités dominante – tonique, et de leurs impacts sur la forme de l'œuvre. La majorité du matériau thématique fait entendre les demi-tons et les tritons du motif initial, traité comme un Grundgestalt. Tandis que les harmonies de surface sont de divers types, les accords de l'échelle par tons sur do viennent ponctuer les moments significatifs de départ et d'arrivée. Les sonorités de l'autre échelle par tons projettent une relation de quinte presque tonale entre sol et do qui devient de plus en plus proéminents à mesure que l'œuvre progresse. Ces deux caractéristiques aident à définir la forme hybride du Quatuor, qui fusionnent trois mouvements distincts dans une structure concise de sonate-allegro.

’Cultivated Solitude’: Jacques Hétu and the Quebecois Avant-garde of the 1960s / Une solitude cultivée : Jacques Hétu et l’avant garde québécoise des années 1960
Michael Dias, University of Victoria

Jacques Hétu (1938-2010) had an extraordinary career as a Quebecois composer. Yet, despite his success at a national level, there is evidence that Hétu did not feel accepted within the Quebecois avant-garde. The composer often remarked that he felt stylistically and aesthetically isolated from the burgeoning modernist trends in Quebec in the 1960s. This presentation explores the factors that led to this feeling of isolation. First, the socio-political context of the rapidly growing avant-garde scene in Quebec in the 1960s into which Hétu began his career is considered. Attention is paid to Hétu’s reception amongst the principle players and institutions of the time. Second, the composer’s autobiographical reflections on his own identity within this Quebecois musical community are investigated. The result is not only an invaluable contribution to a nuanced understanding of a prolific Canadian composer, but a unique lens from which to view the musical scene of post-war Quebec.

Jacques Hétu (1938 2010) a mené une carrière extraordinaire en tant que compositeur québécois. Malgré son succès pancanadien, il s’avère que Hétu ne se croyait pas accepté de l’avant garde québécoise. En effet, le compositeur a souvent fait remarquer qu’il se sentait isolé, en raison de son style et de son esthétique, des tendances modernistes naissantes au Québec durant les années 1960. Ma présentation examine les facteurs qui ont contribué à son sentiment d’isolement. D’abord, je considère le contexte sociopolitique du Québec des années 1960, marqué par la montée en flèche de l’avant gardisme, durant lequel Hétu a amorcé sa carrière. J’aborde le genre de réception qu’a obtenue Hétu de la part des principaux acteurs et des principales institutions de l’époque. Ensuite, je me penche sur les réflexions autobiographiques du compositeur portant sur sa propre identité dans le cadre de la communauté musicale québécoise. Non seulement mon étude contribue-t-elle à une meilleure compréhension de ce compositeur canadien prolifique, mais elle nous fait aussi voir, d’un angle particulier, la scène musicale du Québec d’après-guerre. 

 

Serge Garant et le genre mélodique - Stylistique d'une première maturité / Serge Garant and the melodic genre – Stylistics of a first period of maturity
Paul Bazin, Université McGill
*SOCAN Foundation/George Proctor Prize Finalist*

Les treize mélodies composées par Serge Garant (1929-1986) entre 1951 et 1956 laissent transparaître les étapes ayant chez lui mené à une première maturité stylistique. Certains auteurs laissent entendre que cette maturité est caractérisée par l’emploi que fait Garant du sérialisme, qui culmine pour la première fois dans le cycle des Caprices (1954). J’ai pour ma part réalisé des analyses de ces treize mélodies, analyses qui me permettent d’ancrer mes conclusions dans l’observation des stratégies compositionnelles récurrentes chez ce compositeur. Je peux de ce fait soutenir que certains des traits stylistiques caractéristiques des quatre Caprices – traits harmoniques, rythmiques, formels – commencent à apparaître dès 1951, et ce, dans des mélodies qui ne sont pas même sérielles. Ces observations faites, il m’est possible de remettre en question les bases sur lesquelles on a jusqu’à aujourd’hui jugé du style de Serge Garant, et de réhabiliter certaines œuvres au catalogue de sa maturité.

The thirteen melodies composed by Serge Garant (1929-1986) between 1951 and 1956 reveal the steps that lead him to a first period of stylistic maturity. Certain authors suggest that this maturity is characterized by Garant’s use of serialism, which peaks for the first time in the song cycle Caprices (1954). I myself have completed the analysis of these thirteen melodies, and these analyses allow me to link my conclusions to observation of this composer’s recurrent compositional strategies. I can therefore make the case that certain characteristic stylistic traits of the four Caprices – harmonic, rhythmic, and formal traits – begin to appear as early as 1951, in melodies that are not even serial. With these observations completed, it is possible for me to challenge the basis on which we have, until now, judged Serge Garant’s style, and to reintegrate certain works to his mature period.

MusCan Office

MusCan is led by a committed community of volunteers from across Canada. You can contact our secretariat by mail, phone, or email.

10 Morrow Avenue, Suite 202
Toronto, ON
M6R 2J1
Canada
416-538-1650
office [AT] muscan.org