Session / Séance 7c: Contemporary Perspectives / Perspectives contemporaines
Thursday June 2 / Jeudi le 2 juin
4.30 – 5.30 pm
CH F210
Chair / Président : Paul Sanden, University of Lethbridge

“To arrive at new territories”: The construction of Steve Reich’s Cello Counterpoint / « Atteindre de nouveaux territoires » : l’élaboration du Cello Counterpoint de Steve Reich
Twila Bakker, Independent Scholar

Steve Reich’s Cello Counterpoint was written for Maya Beiser who invites commissioned composers “to forget what they know about the cello ... [in order] to arrive at new territories – to discover sounds [she has] never heard before.” This paper journeys into the new territory of Cello Counterpoint by examining the work from three perspectives: sketch traces, musical analysis, and reception history in order to determine what is “new” about the work.
Reich’s sketches now housed at the Paul Sacher Stiftung offer researchers rare insight into Reich’s compositional choices. In addition, the sketches help to illuminate the innate construction of the music, while focusing on the reception of the work provides a more holistic understanding of Cello Counterpoint. Through the intertwining of these avenues of inquiry, Cello Counterpoint can be compared with Reich’s 1980s Counterpoints and the novelty of the composition can be fully explored.

Cello Counterpoint de Steve Reich a été écrit pour Maya Beiser, une interprète qui invite les compositeurs qui écrivent pour elle à « oublier ce qu’ils connaissent sur le violoncelle [afin d’]atteindre de nouveaux territoires, pour découvrir des sons [qu’elle n’a] jamais entendus avant ». La présente communication explore le nouveau territoire de Cello Counterpoint en abordant l’œuvre selon trois perspectives : esquisses, analyse musicale et histoire de la réception, et ce, afin de déterminer ce qu’il y a de « nouveau » dans l’œuvre.
Les esquisses de Reich, maintenant déposées à la Paul Sacher Stiftung, donnent aux chercheurs un aperçu particulier des choix compositionnels de Reich. De plus, les esquisses aident à comprendre la construction intrinsèque de la musique, alors que l’accent mis sur la réception de l’œuvre procure une compréhension holistique de Cello Counterpoint. Par l’entrelacement de ces pistes d’investigation, il devient possible de comparer Cello Counterpoint avec les Counterpoints des années 1980 de Reich et d’en évaluer le degré de nouveauté.

 

Interpolative Processes in Kaija Saariaho's Lichtbogen and Georg Friedrich Haas's Hyperion / Processus d’interpolation dans Lichtbogen de Kaija Saariaho et Hyperion de Georg Friedrich Haas
Naithan Bosse, University of Calgary

Both Kaija Saariaho's Lichtbogen for 9 instruments and live electronics and Georg Friedrich Haas's Hyperion for light and orchestra use interpolation between musical states as an integral formal device. This paper presents an analysis of several representative passages from both compositions to illustrate the application of these interpolative processes in detail. Emphasis is placed on multi- parametric processes and the analysis is framed in the context of spectral music including references to the writings of Saariaho and Gérard Grisey. Both compositions display a clear application of interpolative processes in almost every musical parameter and in some cases display “processes of processes,” a technique associated with spectralism in Joshua Fineberg's “Guide to the Basic Concepts and Techniques of Spectral Music” (2000). Annotated score passages and musical reductions are included to illustrate the realization of these processes. 

Les œuvres Lichtbogen pour neuf instruments et électronique en direct, de Kaija Saariaho, et Hyperion pour lumières et orchestre, de Georg Friedrich Haas, utilisent toutes deux l’interpolation entre des passages musicaux en tant que dispositif formel intégral. La communication présente une analyse de plusieurs passages représentatifs des deux compositions afin d’illustrer l’application de ces processus d’interpolation de façon détaillée. Elle met l’accent sur les processus multi-paramétriques et propose une analyse qui s’inscrit dans le cadre de la musique spectrale, en faisant référence aux écrits de Saariaho et de Gérard Grisey. Les deux œuvres manifestent une nette application des processus d’interpolation sur presque chaque paramètre musical. Dans certains cas, elles présentent des « processus de processus », une technique associée au spectralisme traité dans « Guide to the Basic Concepts and Techniques of Spectral Music » (2000), de Joshua Fineberg. Des passages annotés de partitions et des réductions musicales permettent d’illustrer la réalisation de ces processus.