Session/Séance 4i: MusCan Panel 3 Voix-Geste

Session/Séance 4i: MusCan Panel 3 Friday/vendredi 26 May 2017. 9:00AM-10:30AM, EJB 225.
Voix-Geste
     Chair: FRANÇOIS DE MÉDICIS (Université de Montréal)

1. Quand la voix n’a plus besoin de mots: Dépasser la texte par la dramaturgie vocale
     Katia Le Rolle, Université de Montréal

La voix, véhicule du langage et instrument du chanteur, permet de communiquer avec ou sans le support des mots, grâce à ses capacités expressives. La présente communication a pour objectif de montrer les corrélations qu’il existe entre les divers aspects expressifs de la voix, et ses diverses méthodes d’analyse et d’investigation (phonostylistique, personnages vocaux, imaginaire vocal), à travers le concept de dramaturgie vocale. Il s’agit ainsi de mettre en exergue ce que la voix permet d’ajouter comme significations, images et univers, à l’histoire racontée le temps de la chanson. En me basant sur des exemples tirés du répertoire du metal symphonique, je montrerai alors comment les diverses possibilités vocales sont utilisées pour dépasser le texte chanté, puisque la voix est effectivement capable de signifier bien plus que le texte, d’être bien plus qu’un support des mots.

2. La signification expressive du corps de Tanya Tagaq dans ses improvisations musicales scéniques
     Sophie Stévance, Université Laval

La musique est plus qu’un ordonnancement de données à caractère sonore (Middleton 1993, Desroches et al.2014), elle est aussi geste vocal ou instrumental, communication entre musiciens et le public, et, dans bien des cas, avec le chercheur (Baby 1992: 16-17; Le Marec/Faury 2012). De même, la communication n’est pas que verbale : elle comprend également des gestes physiques ou les inflexions vocales (McNeill 1992/2005). Dans les performances improvisées de Tanya Tagaq, plusieurs éléments sont frappants concernant l’utilisation du corps. L’hypothèse est que les mouvements du bras, des mains, du corps de Tagaq sur scène possèdent, tout comme les sons qu’elle produit, une dimension symbolique pertinente pour la performance et se coordonner dans une même expression. Tagaq connaît la tradition du katajjaq, qui n’est pas qu’une pratique ludique féminine: c’est aussi un chant agissant symboliquement sur l’esprit des animaux ou l’imitation de bruits environnants. L’objectif est d’explorer ce qui se dégage d’une improvisation musicale de Tagaq sur le plan des rapports voix/geste. Peut-on identifier une typologie de correspondances voix/gestes lors d’une performance de Tagaq? Pour explorer son geste musical en rapport avec la production du son, les données sont générées par la captation des mouvements et de la voix lors de performances scéniques (LARC et Palais Montcalm, janvier-février 2016), à partir d’un système de motion capture (VICON), d’un microphone de gorge et d’un traitement informatique. Étant donné sa signification expressive pour l'auditoire, nous pourrons saisir ce que signifie ou exprime le mouvement corporel en lien avec les émissions vocales de l'artiste.

3. Comprendre la cohésion entre le genre punk hardcore et la sous-culture straight edge par l’étude des usages de la voix dans la musique: l’exemple de la scène musicale punk hardcore montréalaise
     Stéphanie De Rome, Université de Montréal

Le genre musical punk hardcore, émergeant dans les années 1980, se caractérise par un déploiement de tous ses paramètres, en comparaison avec le genre punk original qui était son précurseur (Haenfler 2004). La scène punk hardcore, associée au mouvement straight edge, est à la fois un genre musical et une sous-culture qui sont indissociables. Ce sont les valeurs et le système idéologique très rigides liés à cette sous-culture qui en font sa particularité (Smith 2011; Stewart 2012). Ces derniers entrent en contradiction avec la musique punk hardcore elle-même, et sa façon de repousser toutes les limites d’un point de vue musical et esthétique. Cette communication, en prenant l’exemple de la scène punk hardcore montréalaise, proposera des pistes de réflexion pour expliquer cette contradiction présente au sein du punk hardcore, qui est très peu étudiée au sein de la littérature actuelle, particulièrement en ce qui a trait au cas du punk hardcore montréalais. L’étude des usages de la voix dans le genre punk hardcore permet une meilleure compréhension de ce paradoxe, ceux-ci contribuant grandement au déploiement de l’expressivité du genre, influençant sa réception et permettant la transmission des valeurs associées à la culture straight edge parmi les auditeurs. On constate que c’est finalement la production, l’utilisation de la voix et son influence sur la réception par les auditeurs qui crée une cohésion entre les paramètres musicaux hyper déployés du genre punk hardcore et les valeurs très rigides de la culture straight edge qui, à première vue, semblent être en contradiction.

 

 

Friday Schedule | Programme - vendredi
(Sessions 4 & 5 | Séances 4 & 5)